Démarrer votre test

Par le Dr Eric HENRY, Médecin généraliste à Auray, formé à la gestion des risques suicidaires, spécialiste du Burn Out et Président de SPS

AGIR CONTRE LE BURN OUT

Toutes les professions qui demandent un engagement personnel intense sont concernées par le burnout. Parmi elles, les professionnels en santé sont en première ligne. Des outils existent pour repérer et prendre en charge précocement ce syndrome d’épuisement professionnel.

Epuisement physique, émotionnel et mental

Le burn out(1) est caractérisé par : un épuisement émotionnel (sentiment d’être vidé de ses ressources) ; une dépersonnalisation (distance psychologique/comportementale entre soi-même et les personnes, collègues, patients) ; une diminution de l’accomplissement personnel (sentiment d’être inefficace dans son travail, perte de l’estime de soi). Les professions qui demandent un investissement personnel et affectif important, où la relation à l’autre est au centre de l’activité, sont particulièrement exposées au risque de burnout. Près de la moitié des professionnels en santé sont ou ont déjà été concernés. A la charge émotionnelle inhérente à ces professions peut s’associer l’effet d’autres facteurs de risque : rythmes de travail, objectifs irréalistes, demandes contradictoires, temps de travail, autonomie dans les tâches, conflits éthiques, qualité empêchée, travail inutile… La personne peut alors se sentir écartelée « entre ce qu’elle est et ce qu’elle doit faire »(2). D’où une érosion des valeurs, de la dignité, de l’esprit et de la volonté. D’où aussi une souffrance qui se renforce progressivement et de manière continue, entraînant la personne dans une spirale descendante dont il lui est difficile de s’extraire.

Mesures de prévention et d’accompagnement

La mise en œuvre de mesures concrètes et adaptées, sur l’ensemble du territoire, doit permettre de prévenir l’apparition du burn out et d’empêcher une dégradation de la santé des personnes menacées ou rendues vulnérables. Certaines sont déjà déployées pour les professionnels en santé, qu’ils soient salariés ou libéraux, notamment par l’associationSPS(3)(Soins aux professionnels en santé) et ses partenaires :

  • plateforme d’appel nationale interprofessionnelle accessible 24h/24 et 7j/7, au 0805 23 23 36
  • réseau national du risque psychosocial pour repérer et accompagner les personnes rendues vulnérables,
  • journées d’ateliers et d’échangespour prévenir la vulnérabilisation, améliorer la santé et accroître la qualité de vie au travail,
  • prise en charge intensive et hyperspécialisée en unités dédiées.

Des actions institutionnelles et territoriales sont par ailleurs développées (avec les ARS, le Conseil régionale d’Île-de-France, les territoires en désertification médicale ou « care des territoires oubliés »…). Nécessaires pour mettre en place une politique de prévention et de soins, elles visent à limiter la vulnérabilisation des professionnels en santé.

Plus d’informations sur www.asso-sps.fr

(1) Malasch et Leiter

(2) Travaux de Christina Malasch

(3) www.asso-sps.fr